Cyprien Vial, le « Tigre » du cinéma

Avec « Bébé Tigre » qui sort en salles le 14 janvier, Cyprien Vial, un jeune réalisateur de 35 ans, signe son premier long-métrage. Tout en ombre et lumière sur le parcours d’un mineur étranger isolé, pris dans l’étau de « sa » dette.

 

 

 

Jean-Philippe Joseph – Comment résumeriez-vous votre premier long-métrage ? Comment est-il né ?
Cyprien Vial – « Bébé Tigre » est un récit d’apprentissage. Celui du passage à l’âge adulte d’un jeune homme qui vit une situation extrêmement particulière. J’avais animé, entre 2007 et 2010, des ateliers « cinéma » dans un collège de Pantin (93) auprès de classes qui comptaient des élèves issus de classes d’accueil, donc non francophones à l’origine. Il y avait parmi eux un garçon qui venait du Bangladesh. Il avait le statut de mineur étranger isolé (voir Repères). Je ne savais pas ce que c’était. J’ai enquêté, rencontré son éducateur spécialisé, puis d’autres qui m’ont parlé des jeunes migrants venus du Pendjab, une région située à cheval sur le Pakistan et l’Inde.

J-P.J. – D’où est originaire Many, le héros du film…

CyprienC.P. – Oui. En fait, Many est un personnage de fiction inspiré de divers témoignages. Il symbolise la situation ambivalente de ces jeunes garçons mandatés par leurs parents pour aller travailler en France et qui, pour ce faire, s’endettent auprès de réseaux de « passeurs ». Une fois arrivés ici, ils sont pris en charge, mais ils portent le poids d’une dette à rembourser, autour de 14-15 000 euros s’ils voyagent par avion. Je garde un souvenir admiratif du premier adolescent que j’ai rencontré. Il était à la fois fier et humble, il dégageait beaucoup de courage, une grande force de vie, il faisait preuve d’analyse, de recul et de compréhension à l’égard de ses parents, même s’ils ne lui avaient pas rendu la tâche facile.

J-P.J. – Comment avez-vous rencontré Harmandeep, qui joue le rôle de Many ?
C.P. – J’ai passé beaucoup de temps dans la communauté sikh (la cinquième religion au monde avec 30 millions pratiquants) de Seine-Saint-Denis. C’est une communauté regroupée autour des lieux de culte, des associations culturelles et sportives. J’ai fréquenté un temple en particulier, celui de Bobigny. Les temples sont des lieux de sociabilité, ouverts à tout le monde, où l’on se réunit pour prier, discuter, manger. Le dimanche, pas mal de jeunes s’y retrouvent, dont quelques mineurs isolés. C’est à l’occasion d’une manifestation organisée par la communauté sikh contre la peine de mort en Inde que nous avons fait la connaissance d’Harmandeep.

J-P.J. – Votre film ne prend-il pas une résonance particulièrement politique au moment où un nouveau texte de loi sur le droit d’asile est en discussion au Parlement ?
bébéC.P. – Je ne l’avais pas envisagé comme ça. Politique… Le mot me fait un peu peur. Mon film est à caractère humaniste, il parle d’intégration. Je milite pour l’observation et la compréhension de l’Autre, l’écoute. Ces jeunes arrivés seuls sur le territoire apprennent le Français souvent très vite, ils sont en général très bons élèves et, du fait de leur âge, ont un peu un rôle pacificateur dans les classes. Leur prise en charge par la République est effective jusqu’à leurs 18 ans et peut être prolongée jusqu’à 21. Ils peuvent espérer rester sur le territoire que s’ils obtiennent un diplôme et une promesse d’embauche. Ce qui laisse peu de temps. Et c’est ce qui poussera le héros du film à se sauver en contrevenant aux valeurs de sa culture. Ce sera son premier choix d’homme et ce sera un choix « sale ». Un choix dicté par ceux-là même qui devraient l’intégrer de la manière la plus humaine possible. Propos recueillis par Jean-Philippe Joseph

 

Repères
La notion de mineur étranger isolé désigne un jeune de moins de 18 ans se trouvant hors de son pays d’origine sans être accompagné d’un parent. Il relève du droit commun relatif à la protection de l’enfance et à l’enfance en danger. En France, le « statut » ne connaît aucune restriction de nationalité, à la différence du Conseil de l’UE qui limite sa définition aux seuls mineurs de pays tiers de la zone Europe.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma, Entretiens, rencontres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s